Dominique Millet-Gérard, Tête d'Or. Le chant de l'origine

Tete_d_Or_Le_chant_de_l_origine.jpg
Publication

Presses universitaires Paris Sorbonne, 2011.

Tête d’Or, le premier drame écrit par Paul Claudel, est une œuvre difficile. Très marqué par le contexte symboliste de l’époque, il est aussi une autobiographie spirituelle masquée derrière un déroutant et impressionnant appareil poétique. Cet ouvrage tente d’en livrer une interprétation, à partir de la culture touffue du jeune Claudel (les grands auteurs antiques, Shakespeare, les Élisabéthains, mais aussi Wagner, Mallarmé et Rimbaud) et de la dure crise qu’il a vécue entre 1886 et 1890, écartelé entre son « paganisme » ancien et son catholicisme tout neuf. La notion d’Origine, notamment représentée dans le drame par la mystérieuse Princesse, est la clé qui en ouvre le sens le plus plausible.

http://pups.paris-sorbonne.fr/pages/aff_livre.php?Id=928