VERBE SACRÉ: de Claudel à Meschonnic